Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chaque soir à 11 heures, Malika Ferdjoukh

12 Avril 2012 , Rédigé par Marie Publié dans #Romans ado

 Chaque-soir-a-11-heures-copie-1.jpg

Chaque soir à 11 heures, Malika Ferdjoukh

Flammarion, 2011

 

"Willa Ayre s’est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des petits chats caustiques mais frileux. Iago, lui, attire tous les regards. Il est le garçon dont rêvent toutes les filles du lycée.

Dès la rentrée, Iago pose les yeux sur Willa et la choisit. Mais à une fête, Willa rencontre le bizarre et ténébreux Edern. Dès lors, sa vie prend une tournure étrange. De la grande maison obscure cachée au fond de l’impasse, la jeune fille doit découvrir les secrets, sonder son coeur et faire un choix…"

 

Je ne m'attendais pas à être surprise par cette histoire qui affichait clairement sa thématique principale puisque le livre est publié dans la collection Emotion de Flammarion et que le mot Amour était mentionné sur la couverture. Et si je l'ai choisi, c'est surtout pour les bons retours que j'ai lu sur la blogosphère et aussi parce que la 4ème de couverture, instillait un soupçon de mystère qui m'a intrigué. Bref, j'ai bien fait de ne pas écouter mes propres préjugés car j'ai dévoré cette lecture!

D'abord, les personnages sont attachants surtout Willa, Marni et Edern. Quant au beau Iago, on a juste envie qu'il disparaisse de l'intrigue tellement il est imbuvable. Heureusement que les hésitations de Willa ne durent pas, c'est ce que j'ai apprécié dans ce personnage, elle ne tergiverse pas trop longtemps et elle a surtout beaucoup d'humour et de recul! Edern est nonchalant, torturé, un peu barré donc bien plus intéressant que Iago. Et puis, il y a aussi la petite Marnie, la soeur d'Edern qui, malgré son handicap, apporte beaucoup de légèreté et d'innocence, elle est la bulle d'oxygène de l'histoire!

Car ce roman est bien plus qu'une classique histoire d'amour, on bascule vite vers des ambiances bien différentes : un peu de thriller, de suspense, un soupçon de fantastique à certains moments, un côté dramatique et tragique aussi. Ce mélange des genres que l'on n'attend pas dans ce type de récit, peut parfois donner l'impression de partir dans tous les sens, mais au final j'ai trouvé que ça fonctionnait et que c'était bien traité. Le petit seul bémol, et c'est une impression que j'ai souvent avec les romans ados, c'est la fin trop rapide, il me manque un chapitre ou deux, j'aurais voulu en savoir davantage sur l'avenir de Willa et Edern...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Marylène 14/04/2012 11:30


Ah, ça fait un moment que je dois le lire, celui-là !

Marie 14/04/2012 13:15



J'ai hâte de voir ce que tu en penses !