Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le livre de Johannes, Jorggen Brekke

4 Juillet 2012 , Rédigé par Marie Publié dans #Romans policiers

 

Le livre de Johannes, Jorggen Brekke

Balland, 2012

 

"Août 2010. Le cadavre écorché et décapité d’Efrahim Bond est retrouvé au musée Edgar Allan Poe de Richmond, Virginie. Chose étrange : L’assassin a emporté la peau de sa victime. L’enquêtrice Felicia Stone s’aperçoit rapidement que peu avant sa mort, l'homme avait envoyé un morceau de la reliure d’un livre à un laboratoire, pour analyse. Lorsqu'elle prend connaissance des résultats de celle-ci, elle ne doute plus du lien entre la dernière démarche de Bond et le meutre. car ce mystérieux ouvrage se révèle relié, non en cuir mais… en peau humaine.
Elle s'intéresse alors de près au Livre de Johannes, un recueil d'observations rédigé par le premier médecin légiste de l’histoire, personnage décrié qui fut le premier à pratiquer des autopsies au XVIè siècle. Quelle fascination ce scientifique atypique qui s'attira les inimités et les foudres de l'église exerce-t-elle sur l'assassin-écorcheur dont Efrahim Bond n'est, en fait, que la première victime?"

 

Le livre de Johannes est le premier roman de Jorgen Brekke, un écrivain norvégien et il est prometteur. Il alterne passé et présent avec justesse grâce à de courts chapitres ce qui rythme le récit et ce qui permet surtout de faire connaissance avec les deux protagonistes l'un aux Etats-Unis, l'autre en Norvège et les multiples personnages comme Jon Vatten, le suspect n°1 ou encore un mystérieux prêtre du XVIè siècle. Ce basculement d'un personnage à l'autre, d'une époque à une autre est bien dosé et rend l'intrigue captivante.

Cette intrigue est crédible et bien ficelée avec ce qu'il faut de mystère et de meurtres. Je m'attendais à un thriller avec une pointe de surnaturel et finalement, ce n'est pas le cas mais on reste toujours sur le fil.

Quelques petits écueils cependant, les personnages de l'enquêtrice Felicia Stone et du lieutenant Singsaker sont plutôt sympatiques, ils ont suffisamment de failles pour en faire des personnages charismatiques mais ils doivent acquérir davantage de profondeur, pour le moment, je trouve qu'ils manquent un peu de charme.

Malgré ces remarques, j'ai trouvé le texte prenant avec beaucoup suspense, bref un bon moment de lecture!

 

Un grand merci à Babelio et aux éditions Balland pour l'envoi cet ouvrage et surtout mille excuses pour le retard de publication de ce billet...


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Vonnette 11/07/2012 00:24


Déjà que j'avais envie de lire ce livre depuis longtemps...ta critique me conforte dans l'idée que je vais le faire...mais quand ? 

Marie 11/07/2012 11:54



Pendant tes vacances peut-être!


j'ai le même problème, je prépare ma PAL des vacances mais je crois que j'ai encore eu les yeux plus gros que le ventre !