Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques albums pour finir mon challenge

8 Décembre 2012 , Rédigé par Marie Publié dans #Albums

Chaque mois, à la médiathèque, nous avons la chance de recevoir un office jeunesse. Je ne résiste pas au plaisir de vous parler de quelques albums que j'ai repéré :

D'abord, un album de Noël et pas n'importe lequel, le Noël de Rita et Machin !

 

A64247.jpg

Joyeux Noël, Rita et Machin de Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec

Gallimard jeunesse, octobre 2012

 

Rita et Machin passent leurs vacances de Noël dans le chalet de papy et mamie. Tout irait pour le mieux sans l'arrivée des deux affreux, les cousins Aymeric et Ghislain qui passent leur temps à se moquer de Rita et Machin. Rira décide alors de défier ses cousins à la course de ski, le premier arrivé mange tous les chocolats. La récompense donne des ailes à Machin qui fonce tout schuss dans la forêt et disparait. Impossible de le retrouver. Le réveillon est bien triste sans Machin même les cousins n'ont pas le coeur à la fête.

Mais le matin de noël, qui surgit de la cheminée, tout couvert de suie ? Machin, bien sûr ! C'est un gros bonhomme vêtu de rouge qui l'a raccompagné... Maintenant, la fête de Noël peut vraiment commencer !

Quand un nouveau Rita et Machin est publié, je ne boude pas mon plaisir et en plus, il y a de chouettes décorations de Noël qui accompagnent cet album, qui veut une boule à l'effigie de Rita ?!

 

Mon deuxième coup de coeur est pour Le soulier noir de Françoise Legendre et Jean-François Martin. C'est une histoire d'une sensibilité extrême qui m'a beaucoup touchée.

61MGhLGTD-L._SL500_.jpg

Le soulier noir, Françoise Legendre et Jean-François Martin

Thierry Magnier, octobre 2012

"Dans une vitrine du Mémorial de la Paix à Caen, il n'y avait qu'un seul objet, un petit soulier noir..."

En partant de ce simple constat, Françoise Legendre imagine l'histoire de Simon. Nous sommes en Allemagne, en 1938. Tous les matins, Simon admire de beaux souliers noirs dans la boutique du vieux Jakob. Et le jour de ses six ans, il reçoit en cadeau les fameux souliers noirs qu'il porte avec beaucoup de fierté. Peu à peu, le monde autour de lui change, il perçoit la peur, le drame à travers les chuchotements et les silences des adultes. Un jour, des soldats entrent dans sa maison, il a à peine le temps de chausser un seul de ses souliers avant d'être emmener de force avec ses parents.

Je n'en dis pas plus, car l'histoire de Simon mérite qu'on prenne le temps de la lire tranquillement, attentivement pour s'imprègner des mots et de la sensibilité de l'auteur qui nous livre un texte délicat et poignant.

 

Et enfin, une belle histoire sur le pouvoir des mots et du langage :

9782701163192_1_75.jpg

Ogre, cacatoès et chocolat de Cécile Roumiguière et illustré par Barroux

Edition Belin, octobre 2012

 

Dans la forêt, vit un ogre qui s'ennuie beaucoup et quand il s'ennuie, il mange tout ce qui lui passe sous les yeux : renards, taupes, escargots, enfants... Un matin, il croise Manon, une jeune collectionneuse de mots. Elle a dans son sac de nombreux bouts de papiers car elle y écrit des mots, des simples et des compliqués, qui la protègent. Face à l'ogre qui veut la dévorer, elle égrène ses mots magiques. Le premier est cacatoès, évidemment l'ogre se sait pas ce que ce mot signifie et il se sent vexé. Alors Manon lui explique tout un tas de mots que l'ogre écoute avec attention, il ne s'ennuie plus et oublie qu'il a faim.

Cette histoire imaginée par Cécile Roumiguière aborde avec tendresse la naissance d'une amitié entre deux personnes que tout oppose, le plaisir des mots et de la découverte. Les illustrations de Barroux entre collages, découpages et crayons de couleur forment un univers hétéroclite rempli de douceur.

 

ogre.jpg

 

 Albums lus dans le cadre du challenge Je lis aussi des albums

21/20

j'ai terminé mon challenge !


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article