Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sukkwan island, David Vann

9 Mai 2010 , Rédigé par Marie Publié dans #Romans adultes

sukkwan.jpg

 

Sukkwan island, David Vann

Gallmeister, 2009

Collection Nature Writing

   

 

 

 

La 4ème de couv :

 

     Une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim décide d’emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.

 

 

   

Mon avis :

 

Voilà qui est fait, j'ai enfin lu Sukkwan island dont j'entends parler depuis pas mal de temps et  bizarrement, je ne parviens pas à dire si j'ai aimé cette lecture ou pas, mais ce qui est sûre c'est que je n'ai pas pu lâcher ce livre.

J'ai beaucoup aimé la première partie qui est vraiment bien écrite, on est très rapidement emprisonné dans une atmosphère oppressante et angoissante comme Roy. Malgré la description des grands espaces, des forêts et montagnes, on a le sentiment que l'espace vital de Jim et son fils réduit à vue d'oeil.

Dans ce huis-clos étouffant, Roy va essayer de ne pas se laisser envahir par les angoisses de son père, il tente même de le soutenir en acceptant de rester sur l'île pour aider son père à aller au bout de sa quête. C'est le dévouement dont Roy fait preuve et ce, malgré ses propres faiblesses qui rend l'attitude de son père si intolérable. Comment a-t-il pu impliquer son propre fils dans ce projet et lui infliger toutes ses épreuves alors qu'il n'avait absolument rien préparé pour leur survie?

La deuxième partie m'a moins convaincue, c'est difficile d'en parler sans dévoiler l'histoire mais je dirais que comme cette partie est centrée sur le personnage du père et qu'il est, à mes yeux, profondément antipathique, lâche et suscite même le mépris, j'ai moins aimé. Les errances de Jim, ses réflexions proche de la folie sont bien rendues mais ça ne suffit pas, pour le comprendre. En tout cas, c'est un livre qui ne laisse pas indifférent...

 

Pour en savoir plus, allez voir sur le site des éditions Gallmeister qui propose des articles de presse sur Sukkwan island et des interviews de David Vann.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

bouma 11/05/2010 17:36



tu vois, je lis même tes critiques adultes